Piscine creusée pour chiens



We are searching data for your request:

Forums and discussions:
Manuals and reference books:
Data from registers:
Wait the end of the search in all databases.
Upon completion, a link will appear to access the found materials.

Piscine creusée pour chiens pour remplacer la piscine creusée existante, une très longue et fine piscine rectangulaire a été installée dans la cour de la maison où vivait cette famille. La piscine existante était en béton, qui était très cassante et craquait lorsque les enfants l'utilisaient. Beaucoup de fissures s'étendaient des coins avant. Tous les enfants se plaignaient de devoir attendre pour utiliser la piscine lorsque les enfants avant eux étaient dans la piscine, donc la nouvelle piscine devait être grande. L'entrepreneur a dit aux parents qu'une piscine ressemblant davantage à une grande baignoire serait la plus facile à installer et à entretenir et serait la plus économique. Le constructeur devait installer un mur de béton autour de la nouvelle piscine.

Le constructeur a dit qu'il avait fait une excavation et mis en place un mur de béton et qu'il ne restait plus qu'à ajouter un revêtement. Le béton serait recouvert de deux couches d'une couche de couleur d'aspect stuc acide et durerait longtemps, selon le constructeur. Les parents étaient très inquiets quant à la sécurité d'installer une nouvelle piscine dans la cour de leur maison, mais les enfants étaient ravis.

Après la première couche de stuc, le constructeur a dit aux parents que les enfants ne pouvaient pas nager pendant un certain temps parce que c'était très glissant. Lorsque les enfants sont revenus à la piscine, ils ont dit à leurs parents qu'ils voulaient aller nager dans la nouvelle piscine et le reste des enfants a nagé pendant quelques heures. Les enfants ont adoré la nouvelle piscine et elle était encore plus grande que l'ancienne piscine.

C'était l'été, alors les enfants sont allés chez leurs grands-parents pendant une semaine. Les parents surveillaient les enfants de près pendant leur absence et les enfants ne quittaient jamais la piscine et ne fuyaient jamais l'eau.

Une nuit, alors que les enfants étaient chez leurs grands-parents, le père a vérifié les enfants et il ne les a pas vus dans la piscine, alors il est allé les voir. Tous les enfants dormaient à l'exception de quelques-uns qui flottaient face contre terre dans la piscine. Le père a appelé la police, mais la police a dit qu'elle ne pouvait rien faire. Les parents des enfants ont appelé le médecin pour qu'il vienne les examiner, mais les enfants avaient cessé de respirer et ils étaient morts.

Le père a appelé un expert sur les dangers des piscines en béton pour lui dire ce qui était arrivé aux enfants. Le constructeur de la piscine était au tribunal ce jour-là et il a demandé à son avocat ce qui s'était passé. L'avocat a répondu que les enfants s'étaient noyés.

L'avocat du constructeur a demandé au jury s'il pensait que le constructeur était responsable. L'avocat leur a dit que les preuves montraient que les enfants s'étaient noyés.

L'avocat du constructeur a alors déclaré au jury que les preuves montraient que les enfants s'étaient noyés. Il a demandé aux jurés s'ils pensaient que le constructeur devrait être responsable de la mort des enfants. L'avocat du constructeur a déclaré que le constructeur avait installé un liner et qu'il a fait de son mieux pour garder les enfants hors de la piscine, mais il a admis qu'il n'avait rien fait de plus pour les protéger.

L'expert qui avait examiné les enfants morts a alors pris la parole et a dit aux jurés qu'il avait examiné les enfants morts et qu'ils s'étaient tous noyés. L'avocat du constructeur a alors demandé à l'expert s'il pensait que le constructeur de la piscine était responsable.

L'expert a déclaré au jury qu'il pensait que le constructeur de la piscine était responsable. Le jury s'est ensuite rendu dans la salle des jurés pour délibérer. Après plusieurs heures de délibération, le jury est retourné dans la salle d'audience et a demandé au juge s'il pouvait avoir un autre expert pour décider si les enfants s'étaient noyés.

Le juge a dit aux jurés que puisque les enfants s'étaient noyés, le constructeur de la piscine était responsable et qu'ils ne pouvaient pas avoir un autre expert.

Les parents des enfants ont alors poursuivi le constructeur pour plusieurs millions de dollars. Le jury a eu plusieurs jours pour décider s'il trouverait le constructeur de la piscine responsable de la mort des enfants.

Le jury a délibéré et a ensuite demandé à parler avec le juge de ce qu'ils voulaient dire. Le juge a dit aux jurés qu'ils n'étaient pas autorisés à dire au juge ce qu'ils voulaient dire. Le juge a dit au jury que s'il voulait communiquer son verdict au juge, il devrait retourner dans la salle des jurés et l'écrire.

Les jurés sont retournés dans la salle des jurés et ont écrit qu'ils avaient trouvé le constructeur de la piscine responsable de la mort des enfants.

Les parents des enfants ont ensuite demandé au juge s'ils pouvaient poursuivre le constructeur pour plus d'argent.

Le juge a dit aux parents que ce n'était pas sa politique de donner plus d'argent à des personnes dont il a été prouvé qu'elles avaient causé la mort de personnes et que les enfants s'étaient noyés.

Les parents ont interjeté appel devant la Cour suprême de l'État, mais l'appel a été rejeté et les parents ont reçu leur jugement.

Les parents ont intenté une autre action en justice, mais l'avocat du constructeur a pu prouver qu'il n'était pas prudent pour les enfants de tomber dans la piscine et que les parents avaient donc causé leur mort.

Un jury a de nouveau eu une semaine pour décider si le constructeur était responsable de la mort des enfants.

Les parents des enfants ont reçu deux enfants et ils ont dû prouver que le constructeur était responsable. Les jurés ont reçu une formule exacte pour combien d'argent devait être attribué. Les jurés disposaient de deux semaines pour décider du montant des dommages et intérêts.

Les parents ont encore perdu. Ils ont fait appel devant la Cour suprême de l'État, mais encore une fois, l'appel a été rejeté et les parents ont reçu leur argent.

Après que tous les appels aient été terminés et que les parents des enfants aient reçu leur jugement pour avoir causé la mort de leurs enfants, on a dit aux parents des enfants qu'ils ne pouvaient plus être tenus responsables de la mort des enfants parce que les parents des enfants avaient causé la mort des enfants.

Un jury avait dix jours pour décider si les parents étaient responsables. Les jurés ont reçu une formule exacte pour combien d'argent devait être attribué. Les jurés ont été invités à décider si les parents des enfants étaient responsables ou non. Les jurés avaient dix jours pour se prononcer.

Les jurés ont reçu une question différente de celle qu'on leur avait posée auparavant. On leur a posé la question de savoir si les parents étaient responsables ou non, mais on leur a également donné la possibilité d'attribuer un total de 500 000 $ aux parents ou au constructeur.

Le jury a fini par ne rien attribuer aux parents et le constructeur a reçu 500 000 $.

Les parents ont encore perdu. Ils ont fait appel devant la Cour suprême de l'État, mais encore une fois, l'appel a été rejeté et les parents ont reçu leur jugement.

Les parents ont finalement fait la même chose que toutes les fois précédentes et ils ont déposé un recours devant la Cour suprême de l'État, mais cette fois, on leur a posé une question différente à laquelle répondre.

On a demandé aux parents s'il était sécuritaire pour les enfants d'être dans la piscine et si les parents avaient tué leurs enfants. Le jury a déclaré qu'il était sécuritaire pour les enfants d'être dans la piscine et que les parents n'étaient pas responsables.

Les parents n'ont toujours pas abandonné et ils ont engagé un nouvel avocat. L'avocat a pu trouver un cas concernant une personne responsable d'un accident de bus parce que le chauffeur de bus avait perdu le contrôle du bus à cause de la pluie.

Le chauffeur de bus n'était pas responsable de l'accident de bus et la Cour suprême a tenu les parents responsables de l'accident de bus et a décidé qu'il n'était pas sécuritaire pour les enfants d'être dans la piscine. Les parents ont reçu un règlement de 30 000 000 $.

Je ne dis pas que les parents ne sont pas stupides, mais je dis qu'ils sont stupides d'avoir vécu la même épreuve. S'ils n'avaient pas fait appel, ils auraient alors obtenu un règlement.

Les parents ont de nouveau interjeté appel devant la Cour suprême, et la Cour suprême a décidé d'examiner les faits. Ils ont examiné les faits et ils ont déterminé


Voir la vidéo: Piscine pour chien à Lyon


Article Précédent

Chien de toilettage Somerset ky

Article Suivant

Déguisement de chien Indiana jones

Video, Sitemap-Video, Sitemap-Videos